L’anglais, langue étrangère ? (3/7)

L’anglais est donc une langue étrangère, l’un des standards retenu pour les échanges professionnels dans l’aéronautique mondial. Les courriers, les rapports, les constatations, les formulaires échangés avec les autorités, les manuels, plans, gammes, etc. utilisent cette langue. Cet aspect normatif de la langue devrait tendre à effacer l’aspect culturel pour éviter les malentendus.
Comment parvient-on à libérer la langue de son emprunte culturelle ? En la rendant technique, donc factuelle et contextuellement forte. La technique répond à des standards, des normes, des savoirs partagés -et dépassionnés – dans le seul but de pouvoir tous l’utiliser comme un outil, sans créer de dangereux malentendus. Lire la suite